L'origine du Bombay et Burmese amèricain


 
Le Bombay
 
Le Bombay est un chat noir. Absolument noir. D'ébène. Petit cousin de Baghera, le Bombay convertirait tous les superstitieux à la sorcellerie. Il a gardé la magie de ses lointains ancêtres. Le Bombay exerce toujours la même fascination que la créature médiévale maléfique qui se lovait auprès du feu. Feu sur lequel bouillait quelque philtre puissant. On soupçonne même ses amoureux d'un certain fanatisme qu'ils ne démentiront pas.
Pas la peine de chercher la marque de l'ange, la touffe de poil blanc qui sauve les chats noirs de l'enfer, il n'en a pas !
 Issu du mélange entre le Burmese et l’Américain Shortair, il est souple, gracieux et robuste. De petit gabarit, calme et affectueux, il est le chat d'intérieur idéal. Si sa robe de satin noir lui confère un charme esthétique indubitable, c'est la générosité qui caractérise son comportement. Laissez vous aller à ce tendre esclavage que vous propose le Bombay.  Vous en sortirez savants de mille choses que nos ancêtres, par crainte de châtiment divin, n'ont su nous transmettre. Acceptez de rester fasciné par l'animal, il vous le rendra au centuple.
C'est parce que nous avons été victime de cette séduction féline surnaturelle que nous avons voulu consacrer ces quelques pages au Bombay qui désormais accompagne nos jours qui, plutôt que de les assombrir, les éclaire par ses facéties, ses tendresses et ses drôleries.Et si c'est lui le chef, ce n'est que pour notre plus grand bonheur !
 
« Viens, mon beau chat, sur mon cœur amoureux ;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d'agate.
Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique. »

Charles Baudelaire

 


Burmese américain

Le burmese américain est une race de chat originaire de Birmanie et développée aux États-Unis à partir des années 1930. Ce chat de taille moyenne est caractérisé par sa robe sépia. Il se différencie de son homologue anglais essentiellement par son visage et ses yeux ronds.
Le Tamra Meow ou Livre de poèmes des chats est un recueil thaïlandais de vers richement illustré dont la rédaction est située entre 1350 et 1767 et qui décrit dix-sept chats différents, certains portant bonheur et d'autres non. Le manuscrit répertorie et décrit de façon poétique les races de chats existant à cette époque et fait la description du Burmese. Il est possible que des Burmese aient concourus en Angleterre au xixe siècle comme des siamois.
En 1930, un marin américain ramène à San Francisco une chatte de Birmanie : Wong-Mau, dont la robe couleur noisette montrait de légères variations dans l'intensité de la couleur, plus forte aux extrémités (pattes, queue, tête) sans toutefois porter le patron à pointes. Wong-Mau est achetée par le docteur Joseph Thomson. Une autre version de l'histoire considère que Joseph Thomson a directement ramené Wong-Mau de Birmanie. Le docteur effectua plusieurs croisements avec des chats d'origine thaïlandaise et notamment un siamois sealpoint afin de reproduire la robe de Wong-Mau. La Cat Fancier Association (CFA) reconnaît la race en 1936. Les premiers Burmese sont importés au Royaume-Uni au début des années 1950 et reconnu par le Governing Council of the Cat Fancy (GCCF) en 1952
À la fin des années 1950, le programme d'élevage avec les siamois stoppa, et les éleveurs américains de Burmeses considérèrent que leur race n'admettait qu'une seule couleur : le seal sepia, aussi appelé sable ou également zibeline en France, c'est-à-dire génétiquement le noir sépia4. Dans les années 1970, le type du burmese américain se renforça : le visage s'arrondit, comme les yeux et le front, le corps devient cobby4. Jusqu'en 1984, les Burmeses bleus, chocolat et lilas sont inscrits dans une races à part par la CFA, les mandalays, tandis que la TICA les reconnaissaient comme burmeses3. Les différences entre le Burmese type américain et le Burmese type anglais deviennent trop importantes et deux races sont à présent reconnue : le Burmese anglais et le Burmese américain


 

 
 
 



Créer un site
Créer un site